Home » Archive

Articles tagged with: new-wave

Featured, Headline, Hit Parade »

[29 nov 2009 | One Comment | ]
when i’m with you

Le hit des Sparks when i’m with you aujourd’hui sur la playlist Discodrome.

sparks

sparks

Ce titre de 1980 me trotte dans la tête depuis quelques semaines et je ne sais pas pourquoi . Je ne suis pas fan du groupe, le clavier des sparks me faisait peur quand j’etais gamin…

Oui la mélodie est facile et entre dans la tête pour un bon moment. On est ici en présence d’une bluette 80′s qui inspirera les Wham et autres groupes de dandy’ pop.

Je décide avant de poster cet article de me documenter sur cet album Terminal Jive dont est tiré le single when i’m with you. Et là, la surprise !!! Le Giorgio a encore frappé car c’est monsieur Moroder qui a produit l’album ( comme le précédent des Sparks d’ailleurs)

Certains diront, ” Quoi, ces minables de la DISCODROME, ne savaient que Moroder était derrière les Sparks !!” (pas d’allusion dans cette phrase). Eh bien non, Nous l’avouons. Notre culture disco est prise ici cruellement en défaut.

Revenons aux Sparks, ce duo atypique fondé en 1970 à Los Angeles est formé de 2 frêres : Ron (moustache) et Russell (le chanteur). L’album Terminal Jive fit un bide dans les pays francophones sauf en France oû when i’m with you leur assura succès et renommée. ( nouveau succès en France avec les Rita Mitsouko fin des années 80)

Le titre when i’m with you est bien dans la tendance des début 80′s : un son disco pop new-wave qui à l’écoute semble aujourd’hui un peu daté.

Hit Parade, Italo Disco »

[3 oct 2009 | No Comment | ]
Disco Curiosite
Yellow Power_Hai Samurai

Yellow Power_Hai Samurai

Curiosité aujourd’hui sur discodrome.fr. Une chinoiserie italo disco realisé par un américain …. Wouaouh le cocktail.

Le groupe Yellow Power en 1982 nous propose le titre Hai Samurai. Un titre italo disco assez lyrique aux sons légèrement new-wave. Mais qui se cache derrière Yellow Power ?

Pas de musiciens issus du pays du Soleil Levant mais un américain venant tout droit de la musique progressive : Tony Carey, un des fondateurs du groupe Rainbow.

Mais qu’est il venu faire dans cette galère disco ? Nous n’en savons rien mais il nous distille une mélodie “music machine” aux influences italo disco très agréable.

C’était la disco curiosité de ce samedi !

Hit Parade »

[30 août 2009 | No Comment | ]
Disco French Boy

Garcons, derrière ce nom commun se cache un groupe exceptionnel.

marie et les garcons

marie et les garcons

Même si ce groupe n’a pas connu un succès fulgurant, il a marqué et influencé la disco new-wave de l’époque et, n’ayons pas peur des mots, la French Touch des années 1990-2000.

Un groupe français éphémère qui a produit quelques singles entre 1979 et 1980. Ce groupe était une parenthèse de 3 membres du groupe Marie et les Garçons qui fut dès 1976 un des premiers groupes punks français.

Marie et les Garçons et un groupe lyonnais qui va marquer l’histoire du punk français. En juin 1977, Marie et les Garçons sera sur scène au Festival de Mont-de-Marsan aux côtés des Jam, Clash, Police. En 1978, ils enregistrent leur premier 45 T produit par John Cale au CBGB (excusez du peu).

Un titre magique qui restera le titre phare de l’époque, le merveilleux RE BOP, qui sera remixé à la fin des années 80.

Pochette Album Rebop

Pochette Album Rebop

Garçons est donc une parenthèse‚Ķ Ou le chant du cygne de Marie et les Garçons. En effet, sous l’influence de leur manager et de 3 membres du groupes, Patrick Vidal, Eric Fitoussi et Jean-Pierre Charriau, le groupe punk se transforma en trio disco.

Pourquoi le disco ? Patrick Vidal en tête trouve dans cette musique le moyen d’exprimer sa sexualité différente. Il continuera d’ailleurs dans la musique électronique en devenant DJ résident pendant les 80′s aux Bains Douches, puis pendant les 90′s au Privilège. Il demeure aujourd’hui DJ, Sound Designer.

Revenons au Trio Garçons : pas de succès à l’appui pour ce trio mais des singles de qualité et une influence importante au niveau de la scène electro (moins connu que Mirvais et Taxi Girl). Le titre French Boy mixe les influences black, dancefloor et new-wave de P.Vidal, un vrai bon single très dancefloor. On pourra cependant regretter des arrangements un peu datés et marqués. En effet, la piste voix au premier plan est (malheureusement) la marque de fabrique des productions françaises.

A découvrir !