Home » Archive

Articles tagged with: Disco

Disco Dance, DIsco Stars »

[1 nov 2010 | No Comment | ]

la naissance du disco

Giorgio Moroder est né à Ortisei, Italie le  26 avril 1940. Il part en Allemagne et s’installe à  Munich  où il fonde le Musicland Studios et commence à composer et produire de la musique électronique. Il devient ainsi l’un des créateurs de ce que l’on appelle aujourd’hui le DISCO. En 1975, en inventant le “Four on the floor” : exagération du beat par l’utilisation d’une grosse caisse lourde et saccadée. Il donne naissance au rythme DISCO.

Giorgio commence sa carrière en enregistrant quelques albums sous le nom Giorgio à la fin des années 60 et au début d’années 70. Le plus célèbre est probablement “Son of my father” (1972), qui est désormais disco collector. Au début des années 70 il rencontre Pete Bellotte et ils s’associent  avec Donna Summer et vont révolutionner le DISCO … Leur 1er album en 1974 est “Lady of the night” . Une production inspirée par Phil Spector qui laisse présager ce que seront les bases du DISCO. Le single “the Hostage” propose un son très avant-gardiste et pose les bases du DISCO

La bombe Disco

1975 la bombe DISCO “Love to love you baby” déboule dans les charts. Le single éponyme connait un succès énorme, un véritable DISCO HITS. Une rythmique d’enfer, une structure musicale écrite pour le dance-floor, des paroles et un rythme DISCO, SEXY, BITCHY

L’équipe (Giorgio, Pete et Donna) était TRÈS PRODUCTIVE et a sorti presque 2 albums par an pendant une période…

A Love trilogy” fut produit en 1976 ainsi que “Four seasons of love“. L’été 1977 sorti l’album “I remember yesterday“.
“I remember yesterday” est un album concept autour de la  dance music, une sorte de mémoire historique sur les influences disco. Le tube de l’album est l’avant-gardiste “I feel love”. Non seulement un tube disco efficace et terrible mais surtout une des bases de la future musique électronique : techno, house.

I feel Love

I feel love” est une composition révolutionnaire. On y découvre pour la première fois le “galloping bassline” rythmique disco qui est devenu la norme de tout titre disco qui se respecte . La magie des arrangements de “I feel love” en font un titre disco indémodable, rarement égalé . C’est absolument une des chansons  Disco les plus importantes jamais écrite et il a certainement aidé la musique de Disco à devenir aussi énorme qu’il était pendant la fin des années 70 et au début d’années 80. Beaucoup se sont essayé à remixer ce titre pendant les années, comme Patrick Cowley en 1984.

En 1977 Donna Summer sort un deuxième album “Once upon a time“. Double album disco où l’on retrouve les tubes disco : “Faster and faster to nowhere”, “Rumour has it”, “I love you” et “Once upon a time”

Disco movies

Le nouveau son disco futuriste créé pour “I feel love” amène Giorgio à écrire des BO pour le cinéma. Alan Parker  directeur du film Midnight Express, a aimé le son disco de “I feel love” et demande à Giorgio de lui écrire la musique pour le film. Le résultat est stupéfiant (sic)…  Giorgio Moroder reçoit l’Oscar de la meilleure BO en 1978. Coup de maitre cinématographique pour ce maitre inconesté de la disco music

En gagnant l’Oscar pour “Midnight Express“, Georgio commence sa prolifique carrière de composieur pour le cinema : American Gigolo, Cat People Flashdance, Top Gun  …Giorgio remporte en 1983 un second Oscar pour la meilleure chanson avec  “Flashdance… What a feeling”.

Giorgio a  remporté 3 Oscars, 4  Golden Globes,3 Grammy Awards et plus de 100 disques de platines. Ces récompenses au delà de ses compositons en font une star de la DISCO.
Pendant ces années , Giorgio continue à produire de nombreux artistes : Roberta Kelly, Sparks, Suzy Lane, Madleen Kane et Japan.
Il ecrit et produit également the Munich Machine. Un album avec seulement une piste par face

Giorgio est bien le roi du disco , ses compositions , ses arrangements donneront naissance à la HI-NRG, House Music. Bref Giorgio est le roi du dancefloor qui sait utilisé les instruments pour enflammer les pistes de disco musique. Aujourd’hui Giorgio continue à remixer des titres avec des sons disco

Disco Dance, Disco Dj's »

[23 oct 2010 | No Comment | ]

Richie Kaczor, dont le nom de naissance était Paul Richard Kaczor, est né à Elizabeth, New Jersey, le 9 Décembre 1952.  Malheureusement il est décédé trop tôt en avril 1993, la cause du décès est inconnue.
Richie Kaczor a été parmi les premiers DJs Disco dans les années 1970.
Dans son adolescence, Richie s’est intéressé à la musique noire Soul et a commencé à se construire une collection de disques.
Son amour pour la musique et surtout de la musique dansante le conduisit à ce qui allait devenir sa carrière …  DiscJockey !

disco_dj_ritchie_kaczor

ritchie_kaczor au Studio 54

A la naissance du disco

Richie a commencé à jouer dans plusieurs clubs du New Jersey, dont la Sane One Man [aussi connu sous le nom Alamo]. Richie a joué dans des clubs de New York et des Etats voisins. En 1973, il a commencé à jouer au Hollywood Discotheque  128 West 45th Street à Manhattan, New York avec un ami DJ : Tony G.  Les deux amis ont joué le Hollywood jusqu’à ce que le club soit transformé en GG Barnum Chamber aux environs de 1977.

Tony G est passé au Copacabanna à New York, tandis que Richie a commencé à jouer à Philadelphie. Il y a joué pendant environ 6 mois jusqu’à ce qu’il soit approché par Steve Rubell et Ian Schrager pour venir jouer dans tout nouveau club disco qu’ils étaient sur le point de ouvrir … . Un club disco qui allait devenir mondialement célèbre pour son extravagance : le Studio 54 . Richie Kaczor et Nicky Siano ont été les deux DJs d’origine du Studio 54.  Richie jouait le week-end et  Nicky pendant les soirs de la semaine.

Le 26 avril 1977, à 254 W. 54′th Street, Manhattan, New York, le Studio 54 ouvre ses portes.  Les travaux continués dans le club alors que certains invités commencés à se rassembler à l’extérieur .  Le disco club ouvre ses portes pour la première fois avec environ une demi-heure de retard. La première chanson disco qui a frappé les premiers clients du nouveau club a été “Devil’s gun” par CJ & Co. Le DJ de cette première soirée était (bien sûr) Richie Kaczor. ?A cette heure «précoce», il n’y avait pas beaucoup de personnes entrant dans le club. Mais au bout de quelques heures, l’endroit était bondé et à l’extérieur des portes, c’était le chaos.  Le club a été un succès instantané, grâce au merveilleux talent de ces disco DJ.

La musique Disco la plus pointue de New-York était assurée par les DJ’S résidents, mais également par les dj’s disco stars  de l’époque : John “Jellybean” Benitez, Jim Burgess, Kenny Carpenter, John Ceglia, Tony Humphries, Bert Bevans, Roy Thode, Robbie Leslie, Tony Carrasco et bien d’autres …

Richie a une façon particulière de jouer la musique disco. Il mix les différents styles de musique : disco, funk, R&B qui en fait un disco DJ tout à fait unique. C’ était un génie qui pouvait se fondre harmonieusement dans tous les styles disco avec une capacité de mix impeccable. La musique disco que Richie joue au Studio 54 est assez commerciale. Il passe plus de disco hits  que beaucoup d’autres DJ à NY.  Mais il a un grand respect pour la Disco «underground» . C’est d’ailleurs ces recherches dans la Disco Underground qui lui ont permis de révéler un titre qui sera grâce à lui l’hymne du disco et cela pour de nombreuses années.

L’héritage Disco de Richie

C’est grâce à Richie que le titre “I will survive” de Gloria Gaynor est devenu  l’hymne du Disco
Polydor a produit une chanson avec Gloria Gaynor appelé “Substitute” et sur la face B il y avait  “I will survive”.
Richie a obtenu une copie unique  promo 12′ et il a  aimé la face B. Il a commencé à le  jouer au Studio 54. Très vite les  autres DJ’s de New York ont commencé à jouer ce titre disco. ?. Il a découvert le titre . Il en a fait un hit disco .. ??Gloria Gaynor a remercie Richie d’avoir utilisé la face B . La maison de disques a dû sortir le disque en changeant les faces lors de la sortie commerciale. Le single est devenu un énorme succès disco et est resté dans les charts du Billboard pendant 27 semaines, dont 3 semaines comme numéro 1.

Richie a même remis un prix de disque de platine pour les ventes  incroyable de la chanson. Il a également reçu un disque d’or pour Peter Brown  – “Do Ya Wanna Get Funky with me“, qui a été les 12 premiers “single vendu à plus de 1 million d’exemplaires.

Après le succès d’ “I will survive” Kaczor a été embauché par Polydor pour sortir une compilation Disco appelé “Steppin’ to our Disco”, qui commence avec “I will survive”, suivie par d’autres chansons disco à succès de Polydor Records Bionic Boogie, Alicia Bridges, Don Ray, Isaac Hayes et Peaches & Herb. ?”
Tout ce qui touche au Studio 54 et son nom a été une grande industrie et en 1979 est sorti un double LP intitulé “Une nuit au Studio 54″ publié par Casablanca Records . L’album inclus tous les tubes disco régulièrement joués dans le club comme : “Le Freak” ( Chic ), “I love the nightlife (Disco round)” ( Alicia Bridges ), “Let’s all chant” ( Michael Zager Band ), “YMCA” ( Village People ), “Last dance” ( Donna Summer ), “I love America” ( Patrick Juvet ), “Instant Replay” ( Dan Hartman ), “(Push, push) In the bush” ( Musique) et d’autres

Etonnamment, l’album disco «Une nuit au Studio 54″ n’a pas été mixé par Richie, pour une raison inconnue. Roy Thode et Marc Paul Simon ont été embauchés pour le faire.

La chute du  Disco DJ

Richie est pari ouvrir le Studio 54 en Espagne. Le Studio 54 espagnol a ouvert autour de l’automne 1980 , Richie est resté en Espagne pendant un certain temps. À son retour aux États-Unis on ne sait pas ce qu’il faisait, durant quelques années. En 1987 il est devenu ami avec Tom Andryscyk.  A cette époque Richie vivait à  Bradley Beach, New Jersey, et a été barman dans un club de Belmar appelé le Polo Club. Il était également DJ  le mercredi soir.
En 1988, Richie a une pneumonie et quitte le Polo Club. . Richie a des problèmes avec la drogue, il est déprimé. Ses camarades de l’époque disco décèdent un a un du SIDA. Il a apprécie particulièrement la musique House que l’on joue à cette époque au Cheetah
Richie a toujours parlé avec émotion de ses jours au Studio 54. Il est retourné mixer au club lors de sa réouverture dans les années 1980 avec Larry Levan .
Il décèdera en 1993 dans l’anonymat total.

Featured, Headline, Hit Parade »

[12 juil 2010 | No Comment | ]
Un été disco avec RAH Band

RAH Band

Qui parmi vous se souvient de ce post de Daddylove à la fin duquel nous pouvions (re)découvrir cette petite merveille disco-funk qu’est “Clouds Across The Moon” de RAH Band ? RAH Band est le projet studio de Richard Anthony Hewson, producteur, arrangeur et multi-instrumentaliste anglais né en 1943 et ayant travaillé entre autres pour les Beatles (Let it be), les Bee Gees, Supertramp, Diana Ross, Paul McCartney ou bien encore Fleetwood Mac.
RAH Band est un groupe fictif, Richard Anthony Hewson en étant le seul et unique membre, ce qui ne l’a pourtant pas empêché de faire plusieurs apparitions TV durant les années 80, notamment à Top Of The Pop avec un line-up toujours haut en couleurs, en tenue futuriste et coiffure disco.
Messages From The Stars est sorti avant Clouds Across The Moon. Honnêtement, ce titre n’a pas la classe du hit qui lui succédera 2 ans plus tard, il peut éventuellement faire penser à un brouillon, une ébauche oû sont déjà présents les ingrédients du futur tube : ambiance décontractée et sensuelle, groove nonchalant, claviers futuristes et cuivres ensoleillés. Il n’en demeure pas moins un excellent titre qui constituera la bande son idéale de votre été. RAH Band est LE groupe a écouter sur la plage !

Headline »

[6 juil 2010 | No Comment | ]
Discodrome : la radio disco sur iTunes

Disco Radio iTunesRadio Discodrome est depuis cette semaine disponible depuis les radios d’iTunes. Un nouveau pas de franchi pour notre radio, votre radio intensément disco terriblement funky ! Pour retrouver Discodrome sur iTunes, cliquez sur Radios, puis sur Electronica, les stations sont classées par ordre alphabétique (ce qui est une très bonne idée).

Featured, Headline, Hit Parade »

[29 juin 2010 | No Comment | ]
La nuit c’est pour l’amour

francois-valeryC’est le grand retour de François Valéry sur Discodrome ! OK, j’ai parfois tendance à faire des fixations, mais là il faut bien avouer que passer à côté de cette bombe funky aurait été un véritable crime. Ici nous en sommes persuadés depuis plusieurs années : François Valéry est un des grands maîtres du groove à la française. Ecoutez ce pattern de batterie légèrement en retard (le même que sur “Elle danse Marie”), ce solo de guitare sur une seule note, cette façon de miauler des “oh baby” et vous comprendrez !
“La nuit c’est pour l’amour” est sorti en 1983 et figure sur l’album “Elle danse Marie” aux côtés, entre-autres, de “Joy”. Il est d’ailleurs difficile de comprendre pourquoi cette bombe n’a pas été éditée en maxi car elle aurait sans nul doute mis le feu à bien des dancefloors de Valenciennes à Port Barcares‚Ķ
La France se serait-elle trompée de héros en glorifiant Serge Gainsbourg et en condamnant François Valéry aux foires commerciales ?

Headline »

[22 mai 2010 | 2 Comments | ]
Radio Discodrome

radio-discodromeRadio Discodrome est en ligne depuis quelques jours ! Vous pouvez désormais, au bureau, à la maison, ou depuis votre téléphone mobile, savourer à toute heure les titres préférés de vos deux disquaires favoris, Daddylove et Markstar. Une playlist éclectique, électrique et élitiste d’oû ont été bannis les standards et les poncifs pour laisser la part belle aux coups de cœur disco, funk, soul, italo, électro‚Ķ

Pour nous écouter :
http://www.radionomy.com/radio-discodrome
sur iTunes : radio-discodrome.m3u
ou bien encore sur la page Facebook Discodrome

Disco Music »

[20 déc 2009 | No Comment | ]
Beth Ditto is Disco

Gossip Heavy Cross ( Remix Fred Falke)

heavy-cross-gossip

heavy-cross-gossip

fred_falke

fred_falke

Si l’original bien connu des Gossip propose un son pop-rock de bonne facture, le remix de Fred Falke nous emmène sur les rives d’une Disco contemporaine.

Célèbre remixeur français qui forma dans un premier temps un duo avec Alan Braxe. Fred Falke poursuit sa carrière en solo avec des albums et toujours des remix.

Ce remix des Gossip est dans la lignée des remix de Fred Falke : un son très recherchée, des claviers aussi légers qu’ hypnotiques et des lignes de basses efficaces sans tomber dans le pumpy FM vulgaire.

Ce remix fait de Beth Ditto une digne héritière de Donna Summer avec une voix plus trash mais tout aussi disco.

En somme un remix qui fait de Heavy Cross un véritable hymne du dancefloor 2009.

Featured, Headline, Hit Parade »

[29 nov 2009 | One Comment | ]
when i’m with you

Le hit des Sparks when i’m with you aujourd’hui sur la playlist Discodrome.

sparks

sparks

Ce titre de 1980 me trotte dans la tête depuis quelques semaines et je ne sais pas pourquoi . Je ne suis pas fan du groupe, le clavier des sparks me faisait peur quand j’etais gamin…

Oui la mélodie est facile et entre dans la tête pour un bon moment. On est ici en présence d’une bluette 80′s qui inspirera les Wham et autres groupes de dandy’ pop.

Je décide avant de poster cet article de me documenter sur cet album Terminal Jive dont est tiré le single when i’m with you. Et là, la surprise !!! Le Giorgio a encore frappé car c’est monsieur Moroder qui a produit l’album ( comme le précédent des Sparks d’ailleurs)

Certains diront, ” Quoi, ces minables de la DISCODROME, ne savaient que Moroder était derrière les Sparks !!” (pas d’allusion dans cette phrase). Eh bien non, Nous l’avouons. Notre culture disco est prise ici cruellement en défaut.

Revenons aux Sparks, ce duo atypique fondé en 1970 à Los Angeles est formé de 2 frêres : Ron (moustache) et Russell (le chanteur). L’album Terminal Jive fit un bide dans les pays francophones sauf en France oû when i’m with you leur assura succès et renommée. ( nouveau succès en France avec les Rita Mitsouko fin des années 80)

Le titre when i’m with you est bien dans la tendance des début 80′s : un son disco pop new-wave qui à l’écoute semble aujourd’hui un peu daté.

Hit Parade »

[25 sept 2009 | No Comment | ]
ICUROK !

Klaus NomiKlaus Nomi sur discodrome.fr ? Pourquoi pas ! Si nous ne sommes généralement pas ici pour parler de new wave et autre pop synthétique, force est de constater que ce ICUROK tiré de son deuxième album (Simple Man, 1982) est intensément funky. Composé par George Elliott, bassiste et guitariste du groupe, ce titre est à l’opposé de ce que le novice peut attendre d’un titre de Klaus Nomi. Ici, pas de voix (trop) haut perchée, pas d’air d’opéra : ICUROK est un morceau d’electro-funk. Boîte à rythme, bassline et vocoder, les influence d’ICUROK sont plus à chercher du côté des boîtes de nuit de Greenwich Village que des cabarets berlinois de l’après-guerre. Klaus Nomi collaborera d’ailleurs quelques temps après sur un titre de Man Parrish, le new yorkais pionnier du B-Boy Electro.

ICUROK est un pur titre dance music tiré d’un album qui, bien que plutôt éloigné de nos préoccupations habituelles, n’en demeure pas moins une œuvre à (re)découvrir d’urgence.

Disco Dance, DIsco Stars »

[12 sept 2009 | No Comment | ]
Jacques Fred Petrus

peterjacquesTrès jeune déjà Jacques Fred Petrus (né en 1949 à Saint-Anne en Guadeloupe) est passionné par la Soul et le R&B. Avec comme seul bagage une impressionnante collection de disques, il partira pour Paris, Marbella, puis, à la fin des années 60, l’Italie oû il sera Disc Jockey dans les clubs les plus en vogue. C’est là qu’il rencontrera un jeune étudiant, Mauro Malavasi, avec qui il créera Goody Music Production, une société de production, puis un studio d’enregistrement à Bologne.

En 1978 parait leur premier projet, Macho (“I’m a macho”), puis quelques mois plus tard, Peter Jacques Band qui enflammera les dancefloors européens avec le tube “Walking On Music”. Le véritable succès arrive en 1980 avec Change, projet disco ambitieux aux multiples collaborateurs que nous avons déjà évoqué ici . On peut néanmoins dire, pour faire court, que Change fut la réponse italienne à Chic‚Ķ

Infatigables, passionnés et surtout inspirés, Petrus et Malavasi sortent dans le sillage de Change de nombreux autres projets (B B & Q Band, High Fashion, Zinc‚Ķ) et collaborent avec d’autres artistes (Ritchie Family‚Ķ). En 8 années seulement, Petrus devient une des personnes les plus influentes dans le milieu de la dance music européenne. On sait que les débuts de l’Italo Disco furent en grande partie financés par la mafia et l’entourage de Petrus reconnaît que ce dernier fût probablement très proche de l’organisation criminelle, tout au moins impliqué dans des affaires de blanchiment d’argent.

petrusJacques Fred Petrus sera assassiné dans des circonstances peu claires en 1986 en Guadeloupe (on parle de la vengeance d’un touriste suisse qui se serait vu refuser l’entrée d’un nightclub appartenant à Petrus et qui l’aurait suivi, plus tard, jusqu’à sa villa pour le tuer). Ses connections avec la mafia et son caractère très particulier laisseront à jamais planer un épais mystère autour de sa mort‚Ķ

Petrus est aujourd’hui considéré par les spécialistes comme un des pionniers de l’Italo-Disco.